Louvre Abu Dhabi : nouvelle Merveille du monde moderne

2 44

Pour le dernier article consacré aux Émirats, nous allons cette fois-ci nous diriger vers Abu Dhabi le plus grand des Émirats et aussi le plus riche. Le pays est une véritable éponge à pétrole. Il ne pouvait pas rester indifférent aux projets pharaoniques réalisés par son voisin Dubaï. Il se lança donc en coopération avec la France dans un projet culturel de classe mondiale : la construction d’un musée du Louvre du désert. J’ai eu la chance d’y aller. Je vous convie donc à une à une visite qui m’a particulièrement ému : celle du tout nouveau Louvre Abu Dhabi.

LES SEPT MERVEILLES DU MONDE

Les Sept Merveilles du monde, dont la genèse de la liste est méconnue, constituent l’ensemble des sept œuvres architecturales et artistiques les plus extraordinaires du monde antique. Elles correspondent toutes à des réalisations qui excèdent largement les proportions communes. Ces sept œuvres étaient : la pyramide de Khéops à Gizeh, les Jardins suspendus de Babylone, la statue de Zeus à Olympie, le temple d’Artémis à Éphèse, le mausolée d’Halicarnasse,le colosse de Rhodes et le phare d’Alexandrie.

Abu Dhabi est le plus prospère des Emirats. L’exploitation du pétrole lui confère une rente colossale contrairement à DubaïLe fonds souverain d’Abu Dhabi c’est une force d’investissement de près de 900 milliards de dollars. Dubaï la flamboyante lui doit sa survie après la crise de 2008 et suite à cet épisode en est devenue la vassale politique. Abu Dhabi ne pouvait donc rester dans l’ombre de sa voisine. Son prince décida par mimétisme de se lancer dans les projets pharaoniques. La mosquée d’Abu Dhabi terminée en 2007 est l’une des 10 plus grandes au monde. Sans oublier le circuit de Formule 1 de Yas Marina….et aujourd’hui le Louvre

LE LOUVRE ABU DHABI : UN PROJET PHARAONIQUE FRANCO-EMIRATI

La légende raconte qu’un jour Jacques Chirac reçut en 2005 une missive du Cheikh Zayed d’Abu Dhabi lui indiquant son souhait de construire un musée du Louvre à Abu Dhabi. J’imagine l’embarras initial des autorités françaises devant une idée en apparence aussi saugrenue venant d’un partenaire stratégique (Abu Dhabi est le siège de la principale base militaire française au Moyen Orient). Je pense également à la première réaction hostile des milieux culturels parisiens. Créer une antenne du Louvre chez ces bédouins du désert nouveaux riches parvenus, quelle ignominie!!!!

Mais les Emiratis savent transformer leurs rêves en réalité. Ils abordent leurs interlocuteurs français du Louvre avec un projet extraordinaire, la création ex nihilo de l’Ile des musées de Saadiyat (l’île du bonheur), un complexe muséal qui comprendrait outre le Louvre 3 ou 4 autres musées de classe mondiale dont une franchise du musée Guggenheim. Chaque musée serait bien entendu une œuvre architecturale hors norme. Les dirigeants du Louvre comprennent progressivement que les Emiratis font appel à eux pour le projet culturel le plus ambitieux de la planète.

Le revirement d’Henri Loyrette Président-Directeur du Louvre de 2001 à 2013 est à ce titre révélateur. Initialement opposé au projet, il en devient le principal ambassadeur. On voit les étoiles briller dans les yeux des conservateurs du Louvre qui participent au projet. « Ce qui m’a beaucoup ému, j’en avais des frissons c’est le chantier. Voir le chantier monter du sol, visuellement c’était magnifique et puis j’ai pensé aux pyramides, il y a peut-être la technologie en plus maintenant mais les pyramides c’était ça » déclarait Souraya Noujaim conservatrice du département Art Islamique du Louvre dans un reportage sur Arte. Il faut dire que les Emiratis leur confient un budget annuel de 40 millions d’€ pour acheter les œuvres qui constitueront la collection propre du futur musée. De quoi bien « s’amuser » pour un expert en art. Certains critiques parleront de clientèlisation des élites culturelles françaises.

Le 6 mars 2007 est signé l’accord intergouvernemental sur le Louvre Abu Dhabi. Il prévoit que le nom Louvre soit concédé pour trente ans en échange de 400 millions d’Euros. La France prêtera des œuvres des collections nationales pendant dix ans à compter de l’ouverture du musée. Les 13 musées français partenaires organiseront aussi des expositions temporaires pendant quinze ans et conseilleront le Louvre Abu Dhabi sur son fonctionnement, la formation de son personnel et ses acquisitions. Au total, Abu Dhabi s’engage à verser 1 milliard d’Euros aux musées français durant la durée de l’accord, jusqu’en 2037. La réalisation du bâtiment est confiée à l’architecte Jean Nouvel.

Le chantier n’a pas été un long fleuve tranquille, émaillé de polémiques et d’un climat parfois tendu entre Français et Émiratis. Mais en novembre 2017, après 10 ans de travaux, le Louvre Abu Dhabi ouvre enfin ses portes. Le bâtiment conçu par Jean Nouvel est un musée dans le musée. Son dôme métallique de 180 mètres de diamètre est absolument prodigieux. Jean Nouvel y a superposé 7850 étoiles sur 8 couches créant à l’intérieur de féériques jeux de lumière et assurant une température clémente dans le musée suivant le principe du moucharabieh. Comme tous les grands monuments, le résultat est indescriptible. Il m’a procuré un immense bonheur contemplatif.

UNE MUSÉOGRAPHIE AUDACIEUSE ET HUMANISTE

Le projet muséographique est également hors du commun. Il ne s’agissait pas de faire une pâle copie du Louvre parisien mais d’inventer une scénographie originale. Il a été choisi de relater l’histoire artistique et spirituelle de l’Humanité à travers 12 périodes. Pour chacune de ces périodes, le musée met en regard dans une même salle des œuvres et des objets venant des 5 continents. Ce principe de comparatisme universel met en lumière des passerelles inattendues entre les différentes civilisations d’une même époque. Il brise la traditionnelle présentation : les égyptiens puis les grecs puis le Moyen Âge Chrétien….

Certains liens peuvent paraître artificiels mais l’esprit du projet est fort. C’est une proposition idéologique extrêmement audacieuse dans cette région du Golfe. Cette vision universaliste est pour nous Français relativement naturelle. Elle fait honneur à l’esprit des Lumières en cohérence avec la marque Louvre. Elle constitue un véritable pied de nez aux intégristes et islamistes de tout genre de la région. La salle consacrée à la période du Xème au XVème siècle présente côte à côte un Shiva dansant, une Vierge à l’Enfant, une section du Coran et une statue Dogon : un mélange de religions monothéistes, polythéistes voire animistes que les tenants d’un islam radical ne manqueront pas de considérer comme hautement blasphématoire. Ce Louvre Abu Dhabi n’est pas une simple œuvre d’art mais aussi une vraie déclaration politique adressée à la région.

Le Louvre Abu Dhabi m’a transporté. J’aurais pu m’y promener des heures la tête tournée vers la coupole livré à mes rêves. Même si le projet a quelques zones d’ombre, la France peut revendiquer avec fierté d’avoir planté avec les Émirats ce drapeau d’humanisme en plein désert dans une région si tourmentée. Je m’y suis promis d’y retourner …. quand le Guggenheim sera aussi sorti de terre poursuivant la construction de l’Ile du Bonheur.

 

Mise à jour du 12/11/2018

Le Louvre Abu Dhabi fête son premier anniversaire et son premier million de visiteurs, un succès prometteur pour le Louvre du désert. Un fait notable est le nombre de visiteurs Indiens du musée. Les Indiens viennent à ce jour peu à Paris contrairement aux Chinois. Le Louvre Abu Dhabi permet donc de faire connaître les collections et l’esprit du Louvre dans de nouvelles parties du Monde. Objectif atteint pour le rayonnement culturel de notre pays à travers ce projet.

Abonnez-vous dès maintenant et resté(e) informé(e) en temps réel de la publication de nouveaux articles !

2 commentaires
  1. Ledru dit

    la puissance de l’argent, rien d’humanisme, l »écrasement total, à voir tous les liens avec ce qui se passe en Syrie, massacre, guerre interminable, et les lois abjects qui règnent dans ce pays monarchique, pieds et mains liés à une famille. Compromission totale

    1. ban500 dit

      Les Émirats sont une monarchie absolue avec tout ce que cela comporte. Mais je crois que ce projet de musée au contenu incontestablement humaniste n’aurait pas pu exister dans aucun des pays voisins

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Centre de préférences de confidentialité

    Cookies

    Publicités

    Analytics

    Other