AliExpress le géant du E-commerce chinois à la conquête de la France

0 75

Départ en week-end et nouvel oubli du chargeur d’Iphone. Je me précipite au Relay de la gare pour acheter le détestable accessoire. 29€ pour prise et chargeur, je maudis cet impôt injuste sur mon étourderie. Passablement agacé, je m’adresse à la vendeuse « vous savez que sur Amazon, on peut en acheter 3 pour 10€ ». Elle aurait pu me répondre « bah allez-y, commandez sur Amazon » mais prise de compassion devant la détresse de l’homo smartphonus, elle me rétorque sur le ton de l’évidence « 3 pour 10€ sur Amazon, j’y crois pas! Ca c’est plutôt un prix sur AliExpress« . Je découvre alors que le géant chinois à l’instar de son compatriote Shein est rentré dans le quotidien des Français. Avec 11.7 millions de visiteurs uniques par mois, Aliexpress fait déjà partie du top 15 des sites de E-commerce en France. Son incroyable événement le « Single Day » devrait le propulser encore plus haut.

Aliexpress un des sites E-commerce du géant du Web chinois Alibaba

AliExpress smarter shopping better living

Dans la galaxie des sites du géant chinois du E-commerce Alibaba, AliExpress est la plateforme destinée aux consommateurs internationaux aux côtés de Taobao (pour les consommateurs chinois) et de Alibaba.com centré sur les ventes de gros.

Comme pour les GAFAM, quand on parle d’Alibaba, les chiffres sont  vertigineux. 120 milliards de dollars de chiffre d’affaires prévisionnel pour 2021 (+60% vs. 2020), 1,2 milliards de clients actifs dont 900 millions en Chine et une capitalisation boursière de près de 400 milliards de dollars. Jack Ma son fondateur faisait d’ailleurs de l’ombre à Xi Jinping. A l’instar de Zhao Wei, il a disparu quelques mois fin 2020 remis au pas par le régime.

Le positionnement d’Aliexpress est simple : « des prix compétitifs sur plus de 100 millions de produits ». Le site fonctionne exclusivement sur le principe de la marketplace (un site sur lequel des vendeurs indépendants proposent leurs produits moyennant une commission prélevée par le site sur chaque vente). AliExpress c’est le marché géant de l’usine Chine. Grâce au site, les PME chinoises peuvent vendre leurs marchandises dans le monde entier quasiment sans intermédiaire.

Cela permet au site de proposer des prix ultra-compétitifs avec généralement la livraison gratuite. Chaussures de running à moins de 15€, voiture télécommandée qui se transforme en robot façon transformer 13€, serviettes de bain à partir de 5€, on trouve de tout, et pas cher dans la caverne d’Aliexpress. Promos, réductions, petits prix, codes promo, remises sur la première commande, tout est bon pour convaincre le chaland de remplir son panier. Produit emblématique, le fameux masque chirurgical chinois cote en ce moment 35€ à les 600 pièces.

AliExpress développe son maillage logistique en France

AliExpress naît en 2010 de la volonté de Jack Ma de créer un équivalent en anglais à son site Taobao réservé aux Chinois. La version française est plus récente, elle date de novembre 2018. AliExpress fête donc ses 3 ans en France avec une pénétration déjà remarquable.

A ce jour, 95% des vendeurs du site sont chinois. L’entreprise a donc mis en place un dispositif logistique complet pour livrer la majorité des produits au départ de la Chine dans un délai de 10 à 14 jours après votre commande. Elle s’appuie pour cela sur un centre de tri 100% dédié à la France localisé à Shenzhen. 14 vols directs sont affrétés chaque semaine entre la Chine et Paris pour livrer plus rapidement les colis.

L’entreprise tisse rapidement sa toile sur le territoire français pour optimiser le délai de livraison de la marchandise. Après des partenariats avec les points-relais Relais Colis et Mondial Relay, elle installe des consignes automatiques à Paris et en Ile de France. Et surtout, AliExpress a ouvert de sa 1ère plateforme logistique française en Ile de France cet automne.

AliExpress développe son portefeuille de vendeurs « made in France »

Mais pour devenir un véritable concurrent d’Amazon, Aliexpress veut casser son image « d’Amazon cheap ». Son positionnement  vendeur de produits chinois à petits prix à la qualité hétérogène a ses limites. La plateforme cherche ainsi à recruter des entreprises françaises pour qu’elles ouvrent des E-boutiques sur le site. L’entreprise chinoise a franchi cet été le cap des 1000 vendeurs français. Elle souhaite passer à plusieurs milliers très rapidement.

Pour cela, elle mise sur des commissions attractives (entre 5% et 8% vs. 8% à 15% pour Amazon). Elle propose aussi des services d’accompagnement à la digitalisation. Dans son école de formation, une PME française pourra par exemple s’initier aux possibilités offertes par le live streaming avec des influenceurs, un domaine dans lequel la Chine est en avance sur le reste du monde.

AliExpress commence également faire de la pub à la télé.  Le site est devenu en mars dernier partenaire majeur de l’Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas déclarait alors : « Ce partenariat avec un acteur mondial du commerce en ligne nous conforte dans notre stratégie de marque. Nous allons beaucoup apprendre en alignant les synergies et en partageant l’expertise de notre partenaire dans de nombreux domaines. Nous allons également expérimenter de nouvelles façons de communiquer pour toucher les communautés de fans. »

AliExpress ou l’arrivée en France de la démesure du Single Day

AliExpress single day

Alors que le matraquage publicitaire du Black Friday va nous casser les oreilles pendant une semaine comme chaque année, AliExpress a tiré le premier avec son Single’s Day du 11 novembre. Cette journée des célibataires est devenue en Chine l’événement shopping de l’année.

Alibaba et son concurrent JD.com ont réalisé cette année pendant cette journée un chiffre d’affaires record de 139 milliards de dollars. L’influenceur chinois Austin Li Jiaqi alias « the Lipstick King » y a vendu pour 1.7 milliard de dollars de marchandises lors de son livestream sur le site TMall de Taobao.

L’origine de cette journée commerciale est amusante. Cette fête fut créée dans les années 1990 par des étudiants de l’université de Nankin en réaction à la Saint Valentin. Elle a lieu le 11/11 le chiffre 1 représentant l’individualité. C’est Daniel Zhang le PDG d’Alibaba qui a eu l’idée d’en faire une fête commerciale. Célibataire, vous n’avez pas trouvé le grand amour. Mais vous trouverez enfin le bonheur dans la consommation.

Pour faire la promotion de son Single’s Day en France, AliExpress voit les choses en grand. L’entreprise s’est offert le parc des expositions de la Porte de Versailles le 11 novembre dernier pour sa « 1ère Nuit AliExpress ». Pour la modique somme de 15€, vous pouviez y assister notamment à un concert géant avec notamment Bob Sinclar ou encore Ofenbach.  La manifestation a rassemblé plus de 10.000 personnes.

La bataille Ali Express vs. Amazon ne fait que commencer

Et ça n’est qu’un début. La lutte avec Amazon ne fait que commencer. AliExpress est déjà solidement installé en Espagne où l’entreprise a ouvert son premier magasin physique. La France est pour elle un marché prioritaire.

AliExpress entend bien y devenir une marque « trendy » auprès des jeunes de moins de 24 ans comme ses compatriotes Shein ou TikTok. Je parie qu’elle bousculera le géant américain. On ne peut qu’être impressionné par le dynamisme d’Alibaba. En revanche, pour le retour au local et la défense des Ouïghours on repassera.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Publicités

Analytics

Other