Chargeur universel : nouvelle bataille de la commission européenne vs. Apple

3 79

Ah le maudit chargeur d’Iphone!!! On l’oublie, on le perd, on se le pique entre membres de la famille. Mais surtout il tombe en panne, il marchait très bien hier et devient soudainement incompatible avec l’appareil. Il n’y a pas d’objet plus périssable. Alors vous en rachetez, au dernier moment, au prix fort, comme un drogué qui a besoin de sa dose : c’est le fameux chargeur à 20€ de chez Relay à la Gare de Lyon. Ah le maudit chargeur d’Iphone, j’en ai acheté des dizaines ces dernières années. Alors quand j’ai appris que l’Union Européenne souhaitait instaurer un chargeur universel, je ne vous cache pas avoir ressenti une certaine jubilation. Décryptage de ce nième épisode de la confrontation entre la firme à la pomme et la commission européenne.

L’énorme marché des chargeurs de smartphones et autres appareils électroniques portatifs

Dans son communiqué de presse, la commission donne quelques chiffres sur ce marché des chargeurs pour Iphone et autres smartphones. Ils sont assez ahurissants. Les Européens dépensent chaque année 2.4 milliards d’€ en achat de chargeurs (cable + prise). Les chargeurs mis au rebut ou non utilisés représentent jusqu’à 11.000 tonnes de déchets, estime la commission.

Et puis chez Apple, on aime la marge. Sur son site, la firme de Cupertino vend prise + chargeur à 50€  pour un prix de revient estimé pour un prix de revient estimé par la commission à 8€ soit une confortable marge de 80%. Le lot de 3 chargeurs made in China (comme ceux d’Apple d’ailleurs) est de 10€ sur Amazon. Apple avait d’ailleurs décidé en 2020 de ne plus fournir le chargeur avec ses téléphones… bien entendu uniquement pour des raisons écologiques!!!!

Une harmonisation vers le chargeur universel prévue dans les 24 mois à venir

Ce projet de chargeur universel ne date pas d’hier. Un peu comme le changement d’heure, c’est un vieux sujet de l’Union Européenne dont l’ambition remonte à…. 2009. L’objectif est maintenant d’introduire ce chargeur universel dans un délai de 24 mois avec comme standard les cables avec un connecteur USB-c.

Cette mesure vise clairement Apple. Au cours des 10 dernières années, le type de chargeurs différents est passé de 30 à 3 sous l’action d’une directive précédente. Mais Apple (contrairement aux autres fabricants dont Samsung) assis sur son tas d’or  a obstinément refusé de coopérer avec les autorités dans ce domaine.

La commission estime donc avec cette mesure qu’elle redonnera 250 millions d’€ de pouvoir d’achat aux Européens, dans les faits essentiellement aux propriétaires d’Iphone, Ipad… Apple a d’ailleurs protesté contre cette réglementation qui « étoufferait l’innovation au lieu de l’encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et dans le monde » expliquant que sa technologie Lightning équipe plus d’1 milliard d’appareils dans le monde.

chargeur iphone

Un nouveau front entre la commission Européenne & Apple

Avec le chargeur universel, la commission européenne et sa bouillante vice-présidente Margrethe Vestager ouvrent un nouveau front dans sa bataille contre Apple. La commission avait l’année dernière subi une défaite majeure sur le sujet de la taxation (ou plutôt de la non taxation) d’Apple par l’Irlande.

En avril dernier, l’Union poursuivait Apple pour abus de position dominante sur le marché de la musique en ligne suite à une plainte de Spotify. On découvrait alors qu’Apple prélève une commission de 30% sur les abonnements Spotify souscrit sur l’Appstore quand les services d’Apple en sont exonérés. Une affaire qui fait écho au duel entre Apple et Epic Games sur la distribution de Fortnite qui fait l’objet d’un procès en cours aux Etats Unis.

On découvre ainsi qu’Apple avec ses systèmes fermés a su créer des monopoles ultra-lucratifs sur les différents éléments de son écosystème lui ayant permis de réaliser un bénéfice de 64 milliards de dollars en 2020.

Le chargeur universel : combat d’arrière-garde de l’UE ou début de réaction européenne

Alors que penser de cette réaction européenne. Les Eurosceptiques diront que cette affaire vient conforter le fameux adage : les Américains inventent les GAFA, les Chinois les copient et les Européens les taxent. Pour aller dans leur sens, l’avenir est aux chargeurs sans fil qui ne sont pas concernés par ce projet de réglementation. Le temps de mettre tout le monde d’accord (parlement européen, conseil européen…), les chargeurs traditionnels seront-ils devenus aussi obsolètes que mon vieux téléphone Nokia. Cette affaire serait une nouvelle illustration de l’impuissance européenne en matière de tech?

A l’opposé, on peut voir dans ce projet une des marques de la fin de la naïveté européenne face aux géants américains. Ce sujet de chargeur universel n’est donc pas si anecdotique. C’est sur le terrain de l’anti-trust que l’Europe a une éventuelle chance de revenir dans la course dans le digital. Nécessaire mais pas suffisant pour l’émergence de géants européens.

 

3 commentaires
  1. CéCédille dit

    Lancement de l’idée 2009, mise en œuvre effective : 2024 au mieux, le temps que la législation soit transcrite dans les 27 législations nationales. 15 ans pour une mesure tout ce qu’il y a de plus simple ! C’est en effet décourageant…
    Très bonne analyse au demeurant, dans ce blog que je lis toujours avec intéret !

    1. Ban500 dit

      Merci de ton retour. Tu as raison : la lenteur de mise en œuvre est assez décourageante si on regarde le verre à moitié vide. En regardant le verre à moitié plein, l’action de la commission a déjà permis de réduire de 30 à 3 le nombre de types de chargeurs. Seul Apple a refusé obstinément de coopérer. Là le temps de réaction de l’Europe est anormalement long. Amitiés.

  2. Marc dit

    La première solution consiste à ne pas acheter un seul produit Apple pour garder un petit sentiment de liberté dans la vie de consommateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Publicités

Analytics

Other