Panini : le retour de la folie des vignettes

2 156

Lundi dernier, ma fille vient me voir avec des yeux implorants : dis Papa, tu m’achètes l’album et une pochette de vignettes Panini de la Coupe du Monde de football. Elle s’attend à une réponse négative de ma part. A sa grande surprise, je lui dis oui sans opposer de résistance. Au moins 30 ans, que je n’avais pas fait d’album Panini!!! L’effet petite Madeleine de Proust a joué à plein. A l’heure du  numérique, cette soudaine passion de ma fille pour ces vignettes et stickers Panini traditionnels m’a étonné. Je pensais sincèrement que les albums Panini avaient disparu. Au contraire, ils fleurissent dans mon entourage. Panini est de nouveau à la mode pour le plaisir transgénérationnel des enfants comme des parents.

L’album Panini et ses vignettes : un objet intemporel

“Mais non vraiment tu n’as pas changé” chantait Julio Iglesias. L’album Panini Russia FIFA World Cup 2018 ressemble à s’y méprendre à mon album España 82 avec Platini, Giresse mais aussi les terribles Rummenigge et Schumacher (tragique souvenir de la demi-finale de Seville) :  deux pages par équipe, en haut à gauche le fameux écusson brillant du pays suivi de la photo de groupe. Et puis vient le moment magique de l’ouverture du petit sachet de 5 images. Est-ce que je vais avoir Neymar ou Griezmann ou Ronaldo? Aujourd’hui on a a eu Hugo Lloris… mais en double.

Les doubles, les échanges, le troc dans la cour de récréation, le plaisir de la recherche de la carte rare manquante. Aie le Directeur de l’école de ma fille a interdit les échanges dans l’enceinte de l’établissement. Trop de bagarres à l’intérieur de l’école! Curieux temps où les enfants ont tous un téléphone portable (qui va d’ailleurs aussi être interdit dans l’école) mais ne peuvent plus s’initier aux joies du commerce de vignettes dans la cour de récréation. Puis arrive enfin le collage des cartes dans l’album : coller droit, bien s’appliquer pour ne pas faire de pli.

Les albums Panini un business mondial de plus en plus numérique

Panini lui a bien changé. L’entreprise italienne qui a fêté en 2016 ses 40 ans en France est aujourd’hui devenu un  groupe international présent dans 120 pays et réalisant plus de 500 millions d’€ de chiffre d’affaires soit plus de 3 milliards de vignettes auto-collantes vendues chaque année. Concurrencé par les cartes Pokemon, Panini a conclu a un partenariat avec Disney lui permettant de proposer de nouveaux albums Marvel super-héros, Star Wars ou encore Reine des Neiges.

Malgré cela, 70% de son chiffre d’affaires reste lié au football. Il faut dire que le produit est passionnel à l’image de ce sport. En juin dernier en Argentine, des braqueurs s’attaquent à l’imprimerie Panini et repartent avec un butin de 600 boîtes de vignettes pour un montant de 300.000€. Le pays où il se vend le plus d’album est … le Brésil. Des conseillers de députés brésiliens ont été pris en flagrant délit d’échanges de cartes en pleine séance parlementaire provoquant un mini scandale.

Si le produit reste traditionnel, Panini n’échappe pas au numérique. Avec le service mypanini.com, vous pouvez enfin créer la carte Panini à votre image. Je pense remplacer très avantageusement Adrien Rabiot (présent dans l’équipe théorique Panini définie avant l’annonce finale du sélectionneur mais finalement pas retenu) de l’album de ma fille.

Des bourses d’échanges des stickers Panini sur Internet

Mais c’est surtout pour l’échange de cartes que le numérique joue à plein. Il faut dire que, sans échange, compléter un album coûterait plus de 800€. Les doubles ont toujours fait la fortune de Panini. Près d’une dizaine de sites (laststicker.fr ou echangermesdoubles.fr ou paninimania.com ou encore eBay) proposent achats ou échanges de cartes. Griezmann cote actuellement entre 1.50€ et 1.99€. Cela perd un peu du charme de l’échange physique mais rien n’est vraiment automatique. Il faut toujours chiner mais sur Internet. Pour ceux qui préfèrent la technique à l’ancienne, plusieurs groupes Facebook vous donnent rendez-vous pour de véritables bourses d’échange physique dans Paris pendant le Mondial.

En résumé comme le déclarait récemment un dirigeant de Panini à l’AFP : « C’est la simplicité qui paie. Panini n’a jamais été en crise parce que c’est un jeu simple qui fait plaisir aux parents et aux enfants. Il y a un aspect éducatif, avec les échanges, un peu de géographie, les chiffres, et toujours l’effet de surprise. » Bon allez, je vous laisse. Je rentre à la maison avec 3 paquets d’images que j’ai hâte d’ouvrir.  Une séance de collage m’attend devant le match. Les albums Panini un vrai plaisir régressif.

Mise à jour du 24/06/2018 : rupture de stock de Panini

En quête de précieuses vignettes hier dans Paris. Réponse unanime des kiosquiers : rupture de stock, pas avant une semaine. La mode bat son plein et monte à chaque victoire de l’équipe de France.

Mise à jour du 05/07/2019 : le tour de France aura enfin son album Panini

Pour la première fois, le Tour de France aura aussi son album Panini. Il comportera 352 vignettes représentant les 22 équipes présentes sur le Tour. Il faudra y ajouter 42 cartes pour les principaux obstacles, les vélos et les maillots des formations. Aller, je vous échange un Bardet contre un Pinault. Prix de vente 3.95€.

Abonnez-vous dès maintenant et resté(e) informé(e) en temps réel de la publication de nouveaux articles !

2 commentaires
  1. Marco dit

    Quel dommage que mes enfants soient désormais de grands ados ou des jeunes adultes… J’aurais adoré acheter et ouvrir des sachets Panini avec eux. A ce propos, l’ auteur de l’article ne mentionne pas un aspect essentiel de ce jeu: l’odeur de colle si particulière quand on ouvrait la pochette dans les années 80 voire dans mon cas, 70… Est il toujours si agréable & addictif ? 😉

    1. Ban500 dit

      L’odeur de la colle n’est pas très forte. Ils ont du changer la formule.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Publicités

Analytics

Other