FaceApp : l’aspirateur à données personnelles qui venait du froid

2 100

FaceApp est l’appli du moment. Elle est la plus téléchargée sur l’App Store en ce mois de juillet 2019. Cette application comme Snapchat propose des filtres qui permettent de vous métamorphoser votre visage. Vous pouvez devenir barbu, moustachu mais surtout vous voir vieux. Les résultats sont criants de réalisme. Cela explique le succès phénoménal de l’application qui a été créée par la start-up russe Wireless Lab. D’apparence innocente, elle est pourtant au cœur d’une large polémique. Le sénateur démocrate américain Chuck Schumer accuse en effet FaceApp d’utilisation abusive des données personnelles au profit des russes. Étonnante Époque vous raconte cette semaine cette histoire digne de la Guerre froide.  

FaceApp l’application qui permet de se voir vieux

FaceApp est l’application qui fait le buzz. Plus de 100 millions d’utilisateurs ont téléchargé ses filtres qui permettent notamment de vieillir un visage. Les montages réalisés sur la toile avec des célébrités montrent le réalisme de l’application. Je n’ai pas pu résister à la tentation un peu morbide de télécharger FaceApp pour me voir vieux. Étonnante curiosité vu le résultat nécessairement un peu glauque. C’est Faust à l’envers. Mais une curiosité universelle si l’on en croit le succès de l’appli.

Une application qui se nourrit de la masse des photos des 100 millions d’utilisateurs

Snapchat proposait déjà ce type de de filtre mais moins abouti. FaceApp obtient ce résultat étonnant grâce à un algorithme d’apprentissage automatique qui se perfectionne au fur et à mesure de l’élargissement de sa banque de données des photos. Les outils d’intelligence artificielle de FaceApp s’améliorent donc en se nourrissant donc du flux de photos des 100 millions d’utilisateurs de l’appli. À l’instar des logiciels de reconnaissance facialeils utilisent pour cela les technologies désormais bien connues de deep learning.

Mais c’est là que le bât blesse. Si le vampire se nourrit de sang, les algorithmes de FaceApp se nourrissent de datas. FaceApp a donc besoin pour les alimenter de maximiser la collecte de données photos. Pour y arriver, Wireless Lab exige des utilisateurs de FaceApp des conditions d’utilisation de l’application extrêmement larges. Vous savez ces longs textes juridiques que le plus souvent nous acceptons sans les lire…

Sachez que FaceApp dispose pour les photos utilisées sur l’appli d’un “accès perpétuel, irrévocable, non exclusif, libre de droits […] pour la reproduction, modification, adaptation, publication, traduction, créations dérivées, distribution, publicité et diffusion avec vos contenus“. Ainsi en théorie, un vendeur de produit anti-vieillissement pourrait utiliser ma photo actuelle et vieillie et celles des 100 millions d’utilisateurs de l’appli pour nous convaincre d’acheter sa crème de jouvence. Pire, FaceApp pourrait permettre la production massive de deep fake ces vraies fausses photos ou vidéos.

Un sénateur américain alerte sur le danger de l’utilisation des données personnelles par FaceApp

C’est ce risque d’utilisation abusive des données personnelles des utilisateurs qui a conduit le leader des sénateurs démocrates américains Chuck Schumer à lancer l’alerte. Les démocrates américains sont en effet échaudés par les attaques de hackers russes pendant la dernière campagne présidentielle.

Son message rappelle les grandes heures de la guerre froide  : « Un avertissement à tous les Américains. Des millions ont téléchargé l’appli FaceApp créée par une société basée en Russie. Mettez en garde amis et famille sur le risque profondément problématique que vos données faciales pourraient tomber dans les mains de quelque chose comme l’armée ou les services secrets russes. »

FaceApp application russe

En France,  l’UFC que Choisir a décidé de mener l’enquête. Elle confirme que FaceApp pose souci en matière d’utilisation potentiellement abusive des données personnelles. Selon l’association, l’application russe contrevient lourdement au RGPD (réglement général sur la protection des données personnelles). Elle invite la Cnil (commission nationale informatique et liberté) à se saisir du dossier.

FaceApp, un aspirateur à données personnelles… comme les autres

Alors faut-il devenir paranoïaque et craindre la société du russe Yaroslav Goncharov? Les réseaux sociaux se sont enflammés sur une rumeur que FaceApp téléchargeait par défaut toutes vos photos. La rumeur a ensuite été démentie. Devant ces accusations, FaceApp a précisé qu’elle utilisait essentiellement les photos pour améliorer ses algorithmes et en détruisait la majorité après 48 heures.

Il n’en reste pas moins que FaceApp comme Twitter ou Instagram fait partie du club des aspirateurs de données. Mais l’appli russe est en la matière un enfant de chœur par rapport à Facebook. Si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit, dit le désormais célèbre adage!

Mais est-il plus préoccupant de se faire exploiter ses datas par des russes ou des américains? Pour moi, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Pourtant la sulfureuse réputation des russes en matière d’espionnage demeure lourdement présente dans notre inconscient. Réminiscence des films de 007!!! Cette affaire aura au moins le mérite de continuer à nous éveiller sur l’utilisation de nos données personnelles.

Dernière minute : FaceApp déjà ringardisée par AIportraits

Au moment où j’écris cet article, une nouvelle appli utilisant l’intelligence artificielle pour retoucher des photos fait le buzz. Cette application AIportraits transforme votre photo en un tableau de maître à la manière de… Le résultat est assez amusant. Je vous joins en exclusivité mon portrait façon chef d’œuvre de Van Gogh. Je ne sais pas si AIportraits est plus vertueux que FaceApp en matière de gestion des données personnelles. Mais l’obsolescence de ce type d’appli est sans doute la meilleure garantie de protection.

Abonnez-vous dès maintenant et resté(e) informé(e) en temps réel de la publication de nouveaux articles !

2 commentaires
  1. Julien dit

    Bonnes vacances.

    A plaisir de vous retrouver et attendre le jeudi pour cette pause bien agréable.

    1. Ban500 dit

      Merci. Bonnes vacances à vous aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Publicités

Analytics

Other