Les 25 leaders pour la paix de Jean-Pierre Raffarin

1 151

Jean-Pierre Raffarin, tout frais retraité de la présidence de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat lance sa Fondation les leaders pour la paix. Je trouvai ce paradoxe cocasse et cette initiative de prime abord un peu dérisoire face à la brutale montée de la tension internationale. Mais à la manière de Danny Ocean dans Ocean’s 11, Raffarin a rassemblé autour de lui 25 leaders pour la paix pour originaires du monde entier et chargés d’y porter la bonne parole.  La diversité et la personnalité des participants m’a conduit à m’intéresser de plus près à cette équipe pour la paix.

Jean-Pierre Raffarin

DES LEADERS POUR LA PAIX DANS UN MONDE EN TENSION

Jean-Pierre Raffarin a commencé sa carrière dans le marketing chez Cafés Jacques Vabre. En ex-publicitaire, il nous a habitués à ses fameuses « raffarinades ». Je n’ai pu résister à vous en rappeler les meilleures : « Notre route est droite, mais la pente est forte» ou « Il existe aussi une intelligence de la main et elle communique directement avec le cœur » et enfin la meilleure « The yes needs the no to win against the no ».

C’est donc avec un sourire narquois que j’écoutais l’autre jour dans ma voiture son interview sur Europe 1 annonçant le lancement de sa Fondation les leaders pour la paix. Les raffarinades ne tardèrent pas arriver : « La guerre c’est tragique, la guerre c’est l’horreur, la guerre c’est la destruction. La guerre débouche rarement sur la paix », « Il existe partout dans le monde des écoles de guerre et pas d’école de paix ». Nicolas Canteloup ce jour-là s’en donna à cœur joie et égaya ma matinée.

Les jours suivants, le climat international s’est singulièrement dégradé : retrait des États Unis de l’accord avec l’Iran, un islamiste qui poignarde des innocents en plein Paris, 55 morts palestiniens dans la répression d’une manifestation par Israël . J’avais donc le cœur plus lourd en écoutant l‘interviewd’Alexandre Orlov ancien ambassadeur de Russie comptant parmi les 25 leaders pour la paix de Raffarin. 

Orlov n’est pas vraiment un idéaliste béat, ni une colombe… incompatible avec la fonction de diplomate de la Russie de Vladimir Poutine. Il défendit d’ailleurs sans hésitation l’intervention guerrière russe en Ukraine et en Crimée. Curieux pour un « leader pour la paix ». Cela aiguisa ma curiosité sur sa participation à l’initiative raffarinienne.

Je fus surpris par la gravité du ton d’Orlov : « Avant, il y avait des règles du jeu. Des traités, des accords. Il y avait la guerre froide, une compétition idéologique. Aujourd’hui, cela n’est plus le cas, mais il n’y a plus non plus de règles du jeuÀ propos de la paix mondiale menacée et d’un risque d’embrasement : « je dirai même que ces risques sont plus forts que jamais ».

S’ensuivit une attaque frontale contre Trump pourtant soutenu par Poutine lors de la campagne électorale : « Il n’a pas été à la hauteur de nos espérances. Tout le monde constate aujourd’hui qui ne tient pas sa parole, qui peut dénoncer un accord signé la veille, il n’y a plus de crédibilité ». Orlov confirmait les prémonitions européennes exprimées lors de l’élection de TrumpUn tel avertissement sur la paix dans le monde ne pouvait me laisser indifférent sur les travaux à venir de la fondation.

UNE EQUIPE DE LEADERS POUR LA PAIX

ocean elevenSouvenez-vous d’Ocean’s 11 : Dany Ocean réunit autour de lui une équipe de 11 experts pour réaliser le casse du siècle. Jean-Pierre Raffarin a adopté la même méthode en rassemblant 25 leaders pour la paix. Examinons ensemble ce que la composition de cette équipe nous dit de notre monde. http://www.leaderspourlapaix.fr/board-des-leaders

Au niveau des profils, rien à dire : anciens ministres, chefs de gouvernement, diplomates, dirigeants d’ONG, les CV de nos leaders pour la paix sont impressionnants. D’un point de vue géographique, rien à dire non plus. Le monde entier y est représenté : Europe, Asie, Afrique Noire, Proche et Moyen Orient, Amérique du Nord et du Sud. Manquent juste à l’appel Turquie et Iran. Dommage à l’heure du conflit Syrien. Israël et les pays arabes sont en revanche bien représentés.

Jean-Pierre Raffarin est un centriste pro-européen dans la lignée de Raymond Barre ou Simon Veil. L’ossature de son équipe est sans surprise européenne (9 représentants sur 25). Sa composition interpelle.  Quelle voix porte le flamboyant Peter Mandelson ancien ministre de Tony Blair à l’heure du Brexit? Quelles voix portent Romano Prodi et Enrico Letta incarnations de la sociale démocratie technocrate italienne tout juste balayée dans les urnes par les mouvements populistes? Et je ne parle pas de l’ex- premier ministre hongrois à l’heure du gouvernement Orban.

Je ne saurais comment qualifier cette équipe européenne : représentants usés d’un idéal européen rejeté par les peuples ou sages expérimentés nous rappelant à la raison. Mon cœur incline bien entendu pour la deuxième proposition. Ne tuons pas Stefan Zweig une deuxième fois écrivais-je il y a quelques mois dans un plaidoyer pour l’Europe. Mais le combat est âpre et les dernières batailles ont plutôt été des défaites. L’Union Européenne nous a apporté la paix nous rappellent les leaders. Les peuples européens semblent malheureusement frappés d’amnésie.

La fondation prône le multilatéralisme. Elle peut compter sur les parrainages russes et chinois à travers deux « leaders » proches du pouvoir. Cette présence est remarquable à un moment où les États Unis se replient sur eux-mêmes. Jean-Pierre Raffarin a toujours prôné l’amitié franco-chinoise. Sans surprise le représentant des États Unis est un proche d’Obama….pas de Trump.

Enfin j’ai surtout passé un moment instructif en regardant les échanges des leaders pour la paix avec les étudiants de Sciences Po. Les témoignages des leaders femmes m’ont particulièrement impressionné notamment celui de la tunisienne Wided Bouchamaoui sur la frontière tuniso-lybienne et la question des réfugiés ou de Martha Isabel Ruiz Corzo sur la gangrène de la drogue au Mexique. Les leaders pour la paix font entendre une voix dissonante et élèvent le débat. Ils nous invitent tout simplement à plus d’Humanité. Juste pour cela, bravo à Jean-Pierre Raffarin de les avoir réunis.

Les Ocean’s 11 réalisent ensemble une mission réputée impossible en s’attaquant à de vrais méchants. Le même défi attend les 25 de Raffarin : une mission impossible en s’attaquant à de vrais méchants. Il leur faudra beaucoup de talents et de persévérance. La cause est noble, la paix soit avec vous Monsieur Raffarin. Nous vous souhaitons la même réussite que celle de Danny Ocean alias George Clooney. Vous avez commencé dans le business du café comme George Clooney alors tous les espoirs sont permis. « Peace what else », la prochaine Raffarinade!!!!

Abonnez-vous dès maintenant et resté(e) informé(e) en temps réel de la publication de nouveaux articles !

1 commentaire
  1. maremmani dit

    bjr … avec Raffarin c’est toujours du 100 % perlinpinpin garantie !!! ce vieux bonimenteur ringuard des annees 80 ne décidait de rien en tant que premier ministre , c’est les chiracs qui d”cidait de tout … de plus Raffarin a manger a tellement de gamelles … peut etre dans sa fondation faudra t’il regarder les frais de bouches (etc) que les guerres arreteer par Raffarin car la c’est pas demain la veille …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Publicités

Analytics

Other