Gasquet : la malédiction Nadal

0 69

Roland Garros 2018. Ça y est le match a été plié : 6/3 – 6/2 – 6/2 en moins de 2 heures au grand désespoir de Lionel Chamoulaud. Richard Gasquet a pris sa raclée, sa branlée contre Rafael Nadal… comme prévu. Ensuite Nadal a gagné Roland Garros…. comme prévu. Cette défaite est la quinzième d’affilée, Gasquet n’ayant remporté aucun set lors de ces rencontres. Terrible bilan! Le malheur de Gasquet est tout simplement technique. Son meilleur coup est son élégant revers à une main, indiscutablement un des meilleurs du circuit. Mais face au coup droit avec effet bondissant de Nadal, ce revers se transforme en citrouille. Quand Nadal rentre sur le court, il pilonne le revers de Gasquet. Résultat, les matchs s’enchaînent avec toujours le même résultat. Seule solution pour Gasquet, défier Nadal au padel tennis.

Richard Gasquet

La comparaison entre les deux joueurs est cruelle. Tous deux sont nés en 1986 à 15 jours d’intervalle. Tout avait pourtant bien commencé : à 14 ans, ceux qui sont présentés comme les deux prodiges du tennis s’affrontent au tournoi des Petits As. Gasquet bat Nadal en demi-finale. Jamais le tennis français n’a connu d’espoir si précoce et si prometteur. On parle de petit Mozart du tennis… Cela restera sa seule victoire.

20 ans plus tard, Nadal fête son 11ème Roland Garros et dispute avec Roger Federer une course épique au record de victoires en grand chelem. Gasquet lui, a fait une carrière honorable (14 victoires en tournoi, un meilleur classement n°7 mondial) déjà exceptionnelle pour un sport qui compte plus de 50 millions de pratiquants.

Sur les plateaux de télévision, on les dit soi-disant amis mais quand on creuse un peu ils ne sont pas vraiment intimes. Je suis même sûr que Gasquet a souvent dû faire des cauchemars de Nadal. Sans doute s’est-il fait une raison avec l’âge. Il ne faut pas demander à Poulidor d’aimer Anquetil mais plutôt d’essayer de ne pas le haïr. Il ne faut pas demander à Anquetil d’aimer Poulidor mais d’essayer de ne pas le mépriser. Dans une tragédie grecque, une rivalité féminine viendrait se greffer sur le combat sportif et ça se terminerait dans le sang.

La France rencontre l’Espagne en septembre en demi-finale de la coupe Davis. On pouvait espérer un forfait de Nadal. Mais devant la perspective de retrouver « son ami », Nadal tel le vampire a déclaré qu’il serait sans doute présent pour cette rencontre. Gasquet peut d’ores et déjà commencer à prendre du Prozac. Avec délectation, je l’imagine demander au vieux sorcier Yannick de lui concocter une poupée vaudou à l’effigie de Rafa et y planter des aiguilles avec frénésie. Pas sûr que cela soit suffisant….Pas si grave les français aiment les Poulidors

Abonnez-vous dès maintenant et resté(e) informé(e) en temps réel de la publication de nouveaux articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Centre de préférences de confidentialité

    Cookies

    Publicités

    Analytics

    Other