L’Étonnant Alphabet de 2018

7 267

Cette fois 2018 se termine. Année contrastée qui aura vu les Champs Elysées fêter la victoire de nos footballeurs mais aussi défiler les gilets jaunes mécontents. Une année contrastée mais riche. Étonnante Époque en a profité pour demander à ses chroniqueurs ce qu’ils ont retenu d’étonnant de 2018. Petit Alphabet de 2018 forcément partial et non exhaustif ! Petit Alphabet de 2018 pour découvrir ou redécouvrir certains articles d’Étonnante Époque. 

Alphabet de 2018 partie 1 : A-L 

A comme Amazon

Cet alphabet de 2018 commence symboliquement par Amazon. L’entreprise américaine a marqué de son empreinte l’année, disputant à Apple et Microsoft la place de n° 1 en termes de capitalisation boursière (près de 1000 milliards de $). Amazon continue à disperser façon puzzle les distributeurs traditionnels : principale victime de 2018, Toys’R Us liquidée avec ses 33.000 salariés au mois de mars. Amazon est aussi le 1er groupe mondial en termes de dépenses de R&D (22 milliards de $). Nouveaux concepts de magasins physiques, intelligence artificielle… Amazon n’a pas fini de nous surprendre.

A comme Avent

calendrier de l'avent

Les enfants l’avouent eux-mêmes. Ils se lèvent beaucoup plus facilement au mois de décembre, car ils adorent ouvrir les cases de leur calendrier de l’Avent le matin. Mais les enfants ne sont plus les seules cibles. Le marché est en pleine progression : +13% en 2017 pour un chiffre d’affaire de plus de 20 millions d’Euros. Nul doute que le cru 2018 aura été meilleur encore. Désormais on met tout dans un calendrier de l’Avent : des tisanes, des parfums, du fromage, des bières. Pour les marques c’est un excellent moyen d’attirer des clients dans leur univers. Il faut juste que le produit se prête au contenant. Le calendrier de l’Avent du saumon n’est pas encore là…

B comme Banksy 

Avec sa toile qui s’auto-détruit sous les yeux médusés du commissaire-priseur qui vient de la vendre aux enchères, Banksy est sans doute l’artiste de l’année qui a fait le plus parler de lui. Au-delà de sa critique radicale du business de l’art moderne, cet événement consacre la montée en puissance du street-art comme forme d’art majeure. Le business de l’art moderne s’en sort une nouvelle fois. La toile partiellement déchiquetée de Banksy a été renommée “Love is in the bin”. Sa valeur aurait été multipliée par 2

C comme cannabis

Des queues devant les boutiques en plein milieu de la nuit. Des magasins contraints de fermer pour cause de manque de produit à vendre. Parlons-nous du dernier album de Johnny ou du dernier Harry Potter ? Non, il s’agit du lancement commercial au Canada du cannabis récréatif. Certains Etats américains, le Canada se sont lancés dans la dépénalisation. C’est au tour de l’Etat de New-York de réfléchir au lancement du cannabis récréatif. Le marché énorme, le succès commercial immédiat et fulgurant. Les possibilités de produits dérivés sont multiples. Le cannabis est-il l’or vert du XXIème siècle ? Ce serait oublier un peu vite les problèmes de santé mais aussi d’ordre publique que pose le produit. Le marché légal du pétard n’est pas encore en train d’exploser. 

D comme Deep Fake

Avec la démocratisation de l’intelligence artificielle et du deep learning, créer de vraies-fausses vidéos deep fake est devenu en 2018 à la portée de tous, du moins de tous les geeks. Le geek de base est souvent un mâle boutonneux. La première application de cette nouvelle possibilité fut donc de créer des fake porns incrustant le visage d’actrices célèbres dans des vidéos porno. Plus alarmant, ces vidéos deep fake ouvrent un nouveau champ de possibilités aux créateurs de fake news. Nous devrons aussi apprendre à nous méfier des vidéos. 

E comme Étonnante Époque

fav icon étonnante époque

Étonnante Époque fête ses 6 mois. Ses chroniqueurs trouvent un immense plaisir à vous proposer chaque jeudi un article sur notre Étonnante Époque. Les sujets ne manquent pas. Nous n’avons pas eu de mal à trouver un sujet pour chaque lettre de cet alphabet de 2018. Faut-il s’en réjouir : pas nécessairement mais telle est notre époque : extraordinaire, excitante mais en même temps souvent angoissante et absurde. Nous avons en tout cas l’ambition de vous conter des histoires qui stimulent votre esprit. L’audience du site augmente tous les mois. Nous profitons de cet alphabet de 2018 pour remercier nos fidèles lecteurs. 

F comme comme Fortnite

L’événement jeu vidéo de l’année est l’oeuvre du studio indépendant Epic Games. Le jeu compte 200 millions d’inscrits. Il séduit particulièrement les collégiens et les lycéens. Le principe est simple : cent joueurs débutent la partie, le gagnant est celui qui survit à la fin. Les joueurs louent son côté réaliste tout en restant enfantin, mettent en avant le fait qu’il s’agit certes d’éliminer ses adversaires mais qu’il faut aussi construire pour réussir. Revers de la médaille, le jeu est fortement addictif. Il est vrai que des spécialistes en psychologie cognitive ont travaillé avec les programmeurs d’Epic Games pour faire en sorte que l’attention du joueur ne décroche jamais. Une vidéo montre les réactions des enfants quand on coupe le jeu en pleine partie. Saisissant. A la maison les enfants nous demandent de cacher la console pour ne pas commencer à jouer car ils savent qu’ils ne pourront pas s’arrêter ! Et, dans un registre plus léger, cette semaine on apprend que Carlton, du “Prince de Bel Air”, pense que Fortnite lui a volé sa danse. Terrible.

G comme génomique récréative

génomique récréative

L’idée de départ est très simple : envoyer un échantillon d’ADN (en général de la salive) pour en apprendre plus sur vos origines. Certaines portions d’ADN peuvent en effet être liées à des zones géographiques particulières. Le business est très en vogue aux Etats-Unis où de nombreux américains souhaitent en savoir plus sur leur passé. Spotify a récemment annoncé qu’il allait proposer des musiques en fonction de l’origine de ses abonnés. Le test réserve parfois quelques surprises : entre cette femme qui se pensait d’origine irlandaise qui se découvre d’Europe de l’Est ou cette autre femme, afro-américaine, qui découvre que ses origines africaines ne représentent que 2% de son patrimoine génétique. Inversion de bébé dans le premier cas, erreur d’échantillon dans le second. Voilà comment un test à 100$ peut changer la vie de quelqu’un.

H comme Hawking 

Stephen Hawking était l’un des grands esprits de notre temps. Il s’en est allé rejoindre les étoiles ou plutôt les trous noirs (il ne croyait pas à la vie après la mort). L’histoire de cet astrophysicien de génie, atteint de la terrible maladie dégénérative de Charcot nous a bouleversé. Stephen Hawking était un exemple de transcendance : la maladie qui empêchait son corps semblait avoir rendu encore plus aiguisée sa capacité d’abstraction théorique. Avec son best-seller “a brief history of time”, il fut un grand vulgarisateur de la science moderne. Cet alphabet de 2018 nous donne l’opportunité de lui rendre un dernier hommage. 

I comme intelligence artificielle

 Sans vraiment nous prévenir l’intelligence artificielle est rentrée en 2018 dans notre quotidien. 25% des foyers américains sont désormais équipés d’enceintes connectées comme Amazon Echo ou Google Home Mini utilisant l’intelligence artificielle. Avec l’IA, la science-fiction devient réalité. Pour le meilleur : l’IA promet des progrès fantastiques dans le domaine du diagnostic médical. Une IA chinoise a réussi à surpasser une équipe de 15 médecins experts en radiologie dans la détection de tumeurs au cerveau. Pour le pire : l’IA c’est le développement de systèmes de reconnaissance faciale aux dérives totalitaires ou la génération facile de vraies-fausses vidéos deep fake alimentant la création massive de fake news.

I comme Instagramable

C’est sans doute un des concepts de l’année, incontournable dans un alphabet de 2018. Pour être réussie, une expérience doit se partager et recueillir des « like »sur Instagram , ce réseau social qui réunit près d’un milliard de personnes. Racheté en 2012 par Facebook, c’est une des applications essentielles de tout bon millenials. Dès lors les entreprises transforment leur expérience client pour les rendre instagramables et attirer les jeunes générations. Et en ce mois de décembre, vous avez même la possibilité de vous faire aider par un coach pour rendre votre sapin instagramable.  Un bon sujet de discussion pour votre prochain dîner de la Saint-Sylvestre. La table de votre hôtesse est-elle instagramable ?

J comme Jaune 

Le Jaune est incontestablement la couleur de cette fin d’année. Le mouvement des gilets jaunes surgi de nul part a pris de court le pouvoir comme l’opposition et les syndicats. Les Parisiens comme moi sont encore sous le choc de sa terrible violence. Il est révélateur du désarroi profond d’une partie de la population des pays occidentaux face à la mondialisation. Dans le même temps, Pernod Ricard et son célèbre jaune sont attaqués par un fonds vautour américain qui pousse à son démantèlement. Les gilets jaunes se mobiliseront-ils pour sauver le petit jaune? Ou bien pour soutenir Romain Bardet qui tentera de ramener le maillot jaune au mois de juillet sur les Champs-Elysées ! 

K comme Kylie Jenner

2018 fut incontestablement une grande année pour la petite dernière du clan Kardashian. La femme qui valait 1 milliard  a fait par ses seules déclarations s’effondrer le cours de bourse du réseau social Snapchat. Dans le même temps, son entreprise de cosmetiques Kylie Cosmetics créée en 2017 dépasse les 600 millions de dollars de chiffre d’affaires. Star des réseaux sociaux, la naissance de sa fille à été saluée par plus de 18 millions de likes sur Instagram. Nous suivrons avec passion la suite des aventures trépidantes de Kylie en 2019. 

L comme  Location

Le passage de la propriété à l’usage est une des tendances de notre société. Si on en voit l’application dans le développement des offres d’auto-partage, la location revêt parfois des contours plus incroyables. Une start-up américaine (RescueTime) propose en effet de louer des chatons ou des chiots à la demi-journée. Durée minium : 8 heures. Le prix : 79$. La start-up promet de proposer bientôt des chèvres et des lapins. Ce que l’histoire ne dit pas, c’est ce que devienne les chiots et autres chatons proposés à la location. Et surtout imaginez la déception du locataire quand le chaton, apeuré, se réfugie pendant huit heures en haut de l’armoire…

La première partie de cet alphabet de 2018 se termine. Étonnante Époque vous donne rendez-vous le 3 janvier 2019 avec les lettres de M à Z pour la 2ème partie de cet alphabet de 2018 et vous souhaite d’ici là d’excellentes fêtes de fin d’année.

7 commentaires
  1. Le gorgeu dit

    Quel suspense !!!
    J’en profite pour souhaiter un bon Demi-anniversaire a Étonnante Époque!!
    Rendez vous en 2019 j’ai hâte de lire les futurs articles !!
    Ségolène

    1. Ban500 dit

      Merci Ségo. D’ici là nous aurons passé le cap de la nouvelle année et j’aurais aussi pris une année

  2. Lisa dit

    J’ai beaucoup aimé ce petit alphabet, je souhaite également un joyeux anniversaire à Étonnante époque.
    Bonne continuation

  3. Lisa Minnerath dit

    J’ai beaucoup apprécié ce petit alphabet et j’attends avec impatience la suite.
    Joyeux anniversaire à Étonnante époque également.
    Bonne continuation

    1. Ban500 dit

      Merci

  4. Jean-Loup Salètes dit

    Oui, étonnante époque , absurde, scandaleuse et stimulante, pleine de questions et d’espoir, quelques phares pour nommer nos angoisses et leur traitement : sujets et traitement à la hauteur de l’ambition affichée, abondamment informés. Longue vie pour ce partage généreux. Comme tout le monde j’attends la suite de l’alphabet et les choix de celui qui s’expose en exposant.
    Toute la reconnaissance pour cet engagement généreux

    1. Ban500 dit

      Merci Jean-Loup pour ces encouragements sympathiques. Tous mes vœux pour 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter