L’inquiétante progression des théories du complot

2 163

Les théories du complot ont le vent en poupe. C’est ce que met en lumière une enquête réalisée pour la deuxième année consécutive par l’IFOP pour la Fondation Jean Jaurès et l’Observatoire Conspiracy Watch. Par exemple, 10% des Français pensent que l’attentat de Strasbourg est une manipulation du gouvernement pour détourner l’attention des Français et créer de l’inquiétude dans la population en plein mouvement des gilets jaunes. Cette étude m’a profondément interpellé à l’heure où les réseaux sociaux deviennent des fabriques industrielles à fake fews. Elles trouvent dans le complotisme un terreau fertile. Je me suis donc plongé pour cet article dans l’inquiétant monde paranoïaque des conspirationnistes.

 

Complotisme, conspirationnisme : définition

Les théories du complot également désignées, de façon plus récente, par les mots conspirationnisme ou complotisme proposent de donner une vision de l’histoire perçue comme le produit de l’action d’un groupe occulte agissant dans l’ombre.  Mais comme le souligne le politologue Pierre-André Taguieff, l’expression est malheureuse car elle donne à penser que les complots n’existent jamais, ce qui est évidemment faux. Il préfère donc avec raison parler de “mentalité complotiste”.

Théories du complot : 21% des Français sont très poreux au complotisme

Dans leur enquête, la Fondation Jean Jaurès et l’Observatoire Conspiracy Watch fondé par Rudy Reichstadt ont testé auprès d’un échantillon représentatif de 1760 personnes la connaissance et l’accord des Français aux 10 énoncés complotistes suivants :

  • Le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins.
  • L’accident au cours duquel Lady Diana a perdu la vie est en fait un assassinat maquillé.
  • Les illuminati sont une organisation secrète qui cherchent à manipuler l’opinion
  • Certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandus pour des raisons tenues secrètes.
  • Le gouvernement américain et le Pentagone ont été impliqués dans la mise en oeuvre des attentats du 11 septembre 2001.
  • Le trafic de drogue international est en réalité contrôlé par la CIA et les services secrets
  • Seule une poignée d’initiés peut décrypter les signes de complot inscrits sur les billets de banque, les logos de marques célèbres ou dans des clips musicaux.
  • L’immigration est organisée délibérément par nos élites politiques intellectuelles et médiatiques pour aboutir à terme au remplacement de la population européenne par une population immigrée.
  • Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale.
  • Les Américains ne sont jamais allés sur la Lune et la NASA a fabriqué de fausses preuves et de fausses images de l’atterrissage de la mission Apollo sur la Lune.

Je suis resté éberlué par les résultats. 43% des sondés sont d’accord ou plutôt d’accord avec la proposition sur les vaccins. 21% sont d’accord ou plutôt d’accord avec 5 ou plus des 10 propositions. La mentalité complotiste imprègne en profondeur une partie non négligeable de la société. 

Comment en est-on arrivé là? Pour répondre à cette question, il faut comme souvent se tourner vers les Etats Unis. Le phénomène complotiste s’y est massivement développé ces dernières années.

La folie conspirationniste des américains

Les Américains ont toujours eu des penchants conspirationnistes avec une méfiance culturelle pour l’Etat central. Complot illuminatis, extra-terrestres de Roswell, conspiration menant à l’assassinat de JFK, attentat du 11 septembre : la plupart des grandes histoires complotistes nous viennent d’Outre Atlantique. Hollywood adore ces histoires qui font de merveilleux scénarios. Je me souviens du succès de la série X-Files de ma jeunesse mêlant extra-terrestre et complot mondial des gouvernements. Avant il y avait eu les envahisseurs. Je n’ai pas pu résister au plaisir de remettre la vidéo du mythique générique de la série caricaturée avec tant de talent par les Inconnus.

Une partie non négligeable de la population américaine vit aujourd’hui habitée par cette mentalité complotiste. Depuis l’élection de Barack Obama, les idées conspirationnistes ne sont plus marginales et touchent le cœur de l’électorat conservateur américain notamment parmi les supporters des tea party, la base électorale de Donald TrumpLe complotisme y est quasiment devenu une religion.

Alex Jones star complotiste

J’ai découvert en écrivant cette article une de leur figure de proue, l’inquiétant et odieux Alex Jones. Il relaye dans les médias depuis 20 ans toutes les théories du complot possibles et imaginables. Comme par exemple le 11 septembre organisé par le gouvernement, fusillades dans les écoles des fake news ou Michelle Obama un transsexuel… L’audience de ses communications est énorme : son Alex Jones show est retransmis par près de 90 stations dans tout le pays et rassemble 2 millions d’auditeurs chaque semaine. Quant à son site Internet www.infowars.com, il attire plus de 10 millions de visiteurs uniques par mois (presque autant qu’Étonnante Époque …. je plaisante…). Il a bien entendu soutenu…. Donald Trump.

Outrancier, sexiste, grossier,antisémite, le personnage est épouvantable… au point que Youtube, Facebook, Twitter et Spotify ont fini cet été par censurer tous ses comptes sur les réseaux sociaux. Mais la censure est-elle la solution?  L’audience de ses sites a certes légèrement reflué dans la foulée mais demeure massive.

Résultat de recherche d'images pour "alex jones"

Alex Jones suite à cette censure s’est bien entendu érigé en victime. Il peut maintenant rajouter à sa logorrhée verbale l’existence factuelle d’un “complot” des GAFA contre lui. On retrouve là une caractéristique de la difficile lutte contre les idées complotistes. Si vous dénoncez une théorie du complot, on vous accusera de faire partie du complot. Plus vous apporterez de preuves, plus cela accréditera la thèse de la puissance du complot. 

Les platistes américains de la flat earth society pensent que la Terre est plate. Ce sont les gouvernements, la NASA et les illuminati qui entretiennent l’illusion de la Terre ronde pour cacher au peuple l’existence de Dieu. Devant une telle bêtise, vous me direz qu’il suffit de leur prouver scientifiquement le contraire. Vous vous trompez. Généralement ils ne comprennent, ni ne s’intéressent aux lois de la physique. Ils accuseront le scientifique de chercher à les embrouiller car il est bien sûr …. au service du complot. Leur croyance ne tombera pas devant la preuve contraire. Les explications officielles fournies par les médias ou les scientifiques seront systématiquement discréditées.

La Terre plate

Théories du complot, réseaux sociaux et fake news

Tout cela ne date pas d’hier. La légende d’un complot sioniste mondial remonte au début du XXème siècle avec la publication de l’ouvrage des Protocoles des sages de Sion. Cet ouvrage décrit un « complot » de sages juifs pour la domination du monde. On s’aperçoit en 1921 qu’il s’agit d’une commande à un faussaire de la police du tsar.

Les réseaux sociaux et le numérique n’ont donc pas inventé les théories du complot. Ils en constituent en revanche un formidable accélérateur. Nous vivons à l’époque de la transparence. Les réseaux sociaux ont permis de révéler de nombreux vrais scandales. Par ricochet, ils ont ainsi créé un climat propice au complotisme. La frontière entre vrai scandale et faux complot, entre esprit critique et esprit complotiste est parfois ténue. Il y a souvent une part de vrai dans les théories du complot.

Et puis les réseaux sociaux rendent tellement faciles la création de documents, de fake news et leur diffusion massive et rapide. Le format vidéo type Youtube se prête particulièrement bien aux vidéos complotistes. J’en ai vu des dizaines en écrivant cet article avec un nombre de vues considérables. Ils constituent un formidable accélérateur de toutes les rumeurs, un eldorado pour les professionnels de la désinformation

théories du complot

Enfin, les algorithmes des réseaux sociaux sont conçus pour nous proposer du contenu filtré en affinité avec nos opinions et nos connaissances. Facebook ou Twitter proposeront aux adeptes du complot illuminati du contenu qui renforce leur croyance, des amis qui partagent cette croyance… L’algorithme encourage donc notre penchant naturel à ne pas confronter nos opinions avec ceux qui s’y opposent.

Les jeunes particulièrement perméables

Le phénomène touche particulièrement les jeunes. Pierre-Henri Tavoillot, philosophe et professeur à la Sorbonne et co-auteur de “Tous paranos ?” décrypte ainsi le phénomène : “Le monde est complexe. On n’y comprend rien. Si vous arrivez avec une explication simple, qui marche à tous les coups, vous avez une cause unique : tout ce qui arrive tient à un complot illuminatis – CIA – juifs – extra-terrestre, ça explique tout, c’est formidablement rassurant dans notre monde anxiogène”. Il ajoute “Qu’est-ce qu’il nous manque dans notre monde? Il nous manque du sens et du lien. Le complot apporte et le sens et le lien. On va lutter contre le complot, on va le dénoncer et ainsi trouver du sens dans notre vie. “

Théories du complot et mouvement des gilets jaunes

Mais revenons à notre enquête Conspiracy Watch et Fondation Jean Jaurès. Les sondeurs n’ont pu résister à la tentation de croiser porosité aux idées complotistes et appartenance aux gilets jaunes (18% de l’échantillon). Les résultats sont édifiants. 23% des gilets jaunes (contre 10% des français) adhèrent à la thèse complotiste sur l’attentat de Strasbourg, 41% à l’existence d’un complot illuminati, 40% (contre 21%) adhèrent à 5 thèses ou plus.

Sans surprise, cette partie de l”étude n’a pas manqué de susciter de violentes réactions chez les gilets jaunes. Le site breizh-info.com favorable aux gilets jaunes accuse dans un article très argumenté cette étude d’être biaisée. On ne peut donc pas dire que les chiffres publiés par l’IFOP, Conspiracy Watch et la fondation Jean-Jaurès soient bidons. Par contre, il est certain qu’ils sont biaisés. La fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch font une démarche d’organismes militants. Le souci principal réside dans la reprise sans croisement, sans analyse critique, par l’intégralité de la presse mainstream….. Ceux qui critiquent ce jeu biaisé, sont appelés… complotistes… ou fascistes. La boucle est bouclée.” On est en plein dans la dialectique complotiste. A la fin, chaque partie finit par accuser l’autre de complotisme. Difficile d’établir un dialogue dans ces conditions et d’éviter la violence.

Je ressors inquiet de cette immersion dans le monde des théories du complot.

Comme le dit Conspiracy Watch : ” Internet a totalement bouleversé notre accès à la connaissance et à l’information. Des thèses qui, autrefois, étaient considérées comme fumeuses ou malveillantes ont considérablement élargi leur audience et prolifèrent désormais en toute impunité en dépit de leur fausseté ou de leur caractère xénophobe, parfois antisémite. ”  Le populisme se nourrit du conspirationnisme. La lutte contre complotisme et les fake news sera un véritable enjeu pour la pérennité de nos démocraties.

 

Mise à jour du 09/03/2019

En réponse à une question sur le lien entre éducation et complotisme, ci-dessous 2 graphes éloquents issus de l’étude. Être vieux et éduqué rend plus imperméable au complotisme. L’expresssion vieux sage prend tout son sens.

Source étude fondation Jean Jaurès / Conspiracy Watch

 

 

2 commentaires
  1. Marco78 dit

    Cher Ban500
    Merci pour cet article, intéressant, mais qui ne m’a pas fait sourire… ;-(
    Je partage ta préoccupation.
    Il serait intéressant de réfléchir aux dimensions suivantes
    1. L’éducation croissante depuis la fin du XIXème s. a fait reculer l’ignorance des “masses” et par suite, l’emprise des grandes idéologies simplificatrices sur leur représentation du monde (ex religion). Y aurait il une étude qui compare le taux d’éducation d’un pays avec sa sensibilité au complotisme?
    2. Quel rôle l’éducation scolaire pourrait elle jouer dans la lutte contre le complotisme?

    1. Ban500 dit

      Merci Marc pour tes remarques. L’éducation est clairement une barrière au complotisme, l’âge également . L’étude mentionnée dans l’article le montre clairement :
      https://jean-jaures.org/nos-productions/enquete-complotisme-2019-les-grands-enseignements. J’ai mis en fin d’article le graphe extrait de l’étude qui l’illustre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Publicités

Analytics

Other