Visite de la pyramide de Khéops en réalité virtuelle à la Cité de l’Architecture

0 126

Paris Cité de l’Architecture et du Patrimoine : j’ai une certaine tendresse pour ce musée qui expose de magnifiques moulages grandeur réelle du patrimoine français. Au fond de la galerie principale, se trouve une étrange salle plongée dans le noir. Bienvenue dans l’Exaltemps. Dans cet espace de recherche et d’innovation, vous trouverez “des moulages” d’un genre nouveau : le plâtre a été remplacé par la réalité virtuelle pour une reconstitution de la pyramide de Khéops. Vous y serez dans la peau d’un des scientifiques de la mission Scan Pyramids. Cette expédition internationale examine depuis 2015 la pyramide de Khéops notamment à l’aide d’une technique appelée muographie. Elle y a fait l’extraordinaire découverte du “big void” un espace vide de 400 m². Allez venez, enfilez un masque de réalité virtuelle (VR). Étonnante Époque vous emmène cette semaine visiter la grande Pyramide.

Ballade en réalité virtuelle autour de la pyramide de Khéops sur le plateau de Gizeh

Pyramide de Khéops

Ça y est. Vous voilà équipé, masque sur la tête, sac à dos sur les épaules prêt à partir. Votre guide transformé en avatar robotique vous invite à vous avancer vers un portail virtuel de téléportation. Soudainement, vous vous retrouvez en Egypte métamorphosé en un géant de 7 mètres de haut. Vous pouvez déambuler sur le plateau de Gizeh avec vue imprenable sur le Sphinx et la ville du Caire. Vous faites le tour en réalité virtuelle de la pyramide de Khéops comme si vous y étiez. Magnifique et impressionnant. Après cette courte mise en appétit, il est temps de rentrer dans la pyramide.

Vous avancez pour cela vers un nouveau portail de téléportation. Vous avez maintenant repris votre taille humaine. Il est temps d’embarquer pour un rapide vol en tapis volant virtuel qui vous emmène à l’entrée de la pyramide. Vous êtes désormais un scientifique de l’expédition Scan Pyramids. Rentrons maintenant dans la pyramide.

Scan Pyramids, la plus grande mission scientifique d’exploration de la pyramide de Khéops depuis 30 ans

Mais avant de vous décrire ce que nous voyons à l’intérieur du monument, intéressons nous de plus près à Scan Pyramids. Lancée en octobre 2015, il s’agit de la plus ambitieuse mission de recherche non invasive et non destructive autour des pyramides depuis plus de 30 ans. Son objectif, percer enfin les mystères de la Grande pyramide. Scan Pyramids cherche notamment à comprendre comment les Égyptiens ont réussi à la construire. Elle poursuit également l’éternelle quête du tombeau de Khéops jamais découvert à ce jour.

Pour cela, la mission Scan Pyramids s’appuie sur 3 grands laboratoires internationaux (le  français du  CEA et les japonais de l’université de Nagoya et du KEK) sous la coordination de l’université du Caire. Dans la tradition humaniste, elle se compose d’une équipe pluridisciplinaire comprenant des scientifiques aux expertises diverses mais aussi des artistes (photographe, peintre, dessinateur). En revanche pour apporter un regard neuf, elle a délibérément choisi de ne pas comporter d’égyptologue.

L’utilisation par Scan Pyramids des techniques de pointe pour “scanner” la pyramide : thermographie infrarouge, scan 3D, muographie…

Au cœur des compétences de la mission se trouvent toutes les technologies de pointe permettant de scanner la pyramide de Khéops sous toutes ses coutures : thermographie infra-rouge, scan 3D à l’aide de drones et surtout la muographie. C’est cette technologie qui a permis les fantastiques découvertes de Scan Pyramids.

Les muons sont des particules qui tombent sur le sol quasiment à la vitesse de la lumière. Ces particules élémentaires, sorte d’électrons lourds, arrivent à traverser très facilement des roches même de grande épaisseur comme les montagnes. En revanche quand les muons traversent des zones plus denses, ils sont ralentis ou déviés alors qu’ils passent sans problème les zones de vide. A l’aide de détecteurs extrêmement sensibles, on peut ainsi « radiographier » un bâtiment tel que la pyramide de Khéops.

La découverte en 2017 du “big void” par la mission Scan Pyramids

big void pyramide de Kheops scan pyramids
Big void – crédit Scan pyramids

En 2016, les 3 laboratoires installent chacun leur dispositif de muographie. Ils travaillent indépendamment les uns des autres afin de confronter leurs découvertes respectives. Et ils arrivent séparément à la conclusion qu’il existe un gigantesque espace vide au dessus de la grande galerie et de la chambre du roi. Le “big void” mesurerait au minimum 30 mètres de longueur, avec un volume de vide qui s’approcherait de celui de la cabine d’un avion de 200 places. Cette découverte extraordinaire fait l’objet en novembre 2017 d’une publication dans la revue scientifique Nature.

Mais ce « big void » est loin d’avoir livré tous ses secrets. Impossible avec la muographie d’en connaître la forme exacte. Impossible d’y accéder physiquement. Scan Pyramids est une mission non invasive et non destructive. Les scientifiques cherchent bien à développer un mini-robot qui pourrait passer entre les pierres mais tout cela demeure hypothétique. Chambre funéraire, galerie de circulation ou tout simplement éboulement interne, le mystère du big void demeure entier.

La visite en réalité virtuelle de l’intérieur de la pyramide de Khéops : mieux qu’en vrai !

Revenons à notre visite en réalité virtuelle de la pyramide de Khéops. Nous sommes désormais dans la grande galerie où pouvons avancer vers la chambre du roi. Un petit coup de téléportation et nous voici dans la chambre de la reine. Pas de décoration spectaculaire dans la grande pyramide. Nous ne sommes pas dans les somptueux tombeaux de la vallée des rois. Mais quelle émotion de se retrouver virtuellement au milieu de ces pierres vieilles de 4500 ans!!!

La visite virtuelle permet en plus des vues qui n’existent pas dans la réalité. Sur une plateforme virtuelle, vous pourrez contempler la pyramide avec une vue en coupe en 3D. On visualise ainsi parfaitement bien comment s’agencent les différentes galeries. Après cette balade de 45 minutes, il est maintenant temps de quitter la pyramide et de regagner la vraie vie après ce voyage virtuel dans le temps. Je vous le recommande fortement. 

Et puis si vous aussi, vous avez vécu des expériences culturelles marquantes en réalité virtuelle. Partagez les en commentaire. Je suis preneur pour une prochaine sortie parisienne. Si cet article vous a fait envie, n’hésitez pas à le partager et à vous abonner.

Renseignements pratiques : Cité de l’architecture & du patrimoine / Palais de Chaillot, ouvert uniquement sur réservation, prix 32€, contenus et technologies interdits aux moins de 12 ans, jusqu’à décembre 2019

Autre article d’Étonnante Époque sur culture et numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter Consulter